Ces situations gênantes qui m’ont tellement fait avoir honte!

Mon amie Gigi le sait je suis une personne très poisseuse, lorsqu’on a des choses à faire ensemble elle se prépare psychologiquement parce qu’elle sait qu’avec moi à ses cotés, il y aura forcément quelque chose qui va clocher. Rien ne se passe jamais comme prévu. Généralement ma poisse légendaire s’accompagne d’autre chose: l’humiliation comique. Je suis souvent dans des situations super gênantes mais qui font rire tout de même. Ce matin je me suis levée avec la ferme intention de rédiger un billet humeur ensuite j’ai pensé à une ou deux histoires que je pourrai partager avec vous. Exit la mélancolie, la déprime, les sujets profonds, aujourd’hui je vais vous raconter quelques histoires rigolotes qui me sont arrivées, des histoires où j’ai terriblement eu honte mais j’en rigole aujourd’hui. Ce ne sont ni les seules histoires du genre qui me sont arrivées ni les plus gênantes mais c’est celles qui me sont venues à l’esprit ce matin. Installez-vous confortablement et préparez-vous à vous moquer de moi.

Le gars de Facebook

Cette histoire remonte à quelque chose comme cinq ou six ans.

Principaux acteurs:
– Moi (évidemment)
– Ma mère
– Le gars de Facebook
– Des toilettes en panne

Donc voilà je devais être en première ou en deuxième année à l’université. C’était l’époque où j’allais constamment sur facebook. Facebook étant un réseau social, il y avait évidemment la possibilité d’avoir des discussions avec des gens. Un jour je reçois un message d’un inconnu, une simple salutation à laquelle je réponds. Puis les présentations se font, (nom, age, école et tout le blablabla) et la conversation se fait naturelle et fluide. J’aime dans une certaine mesure dialoguer avec des inconnus donc ça ne me dérange pas plus que ça d’autant plus que mon interlocuteur est charmant (j’avais vite fait un tour dans sa galerie photo pour voir à qui j’avais à faire et j’avais été agréablement servie). Les jours passent et les discussions via la messagerie de Facebook se font de plus en plus constantes, naturellement après quelques jours de bavardage vient le moment de l’échange des numéros (eehh me jugez pas, on donnait tous nos numéros sur facebook il y a six ans). Les messages sur facebook sont donc rapidement remplacés par les appels téléphoniques. Le gars a une jolie voix( oui ça compte), il m’appelle assez souvent, a de la conversation. Inutile de dire donc que le courant passe plutôt bien à tel point qu’on convient même de la possibilité de se rencontrer.

Un soir, nos WC à la maison tombent en panne, je ne sais pas exactement quel type de panne c’était mais je sais que les toilettes étaient bouchées. Tandis que j’étais amoureusement en train de recevoir un appel de celui qui aurait pu être mon hypothétique futur chéri, ma mère entre dans la chambre et se met à crier « QUI EST PARTI LAISSER SES GROS C*ACAS LA-BAS DANS LES WC QUI SONT Bouchés? »: Elle a crié tellement fort que mon interlocuteur à l’autre bout du fil a du entendre. Je répond à ma mère que je ne sais pas sans couvrir le micro du téléphone. Ma mère sort de la chambre. Long moment de silence, la gêne était palpable. J’avais tellement honte que j’avais envie d’aller me réfugier à l’intérieur de moi-même. Après une ou deux bafouilles, mon interlocuteur a raccroché.

Je n’ai plus jamais eu de signe de sa part. De mon coté j’avais eu tellement honte que je n’avais pas chercher à le contacter à nouveau. Qui sait, nous serions peut-être mariés aujourd’hui lol.

3D593A10-5904-4024-8E3D-2A0577589414

La Pop Star

Acteurs principaux:

– Moi

-Ma mémoire

Avouons-le toutes petites on a toutes au moins une fois rêvé de devenir chanteuse. Personnellement c’était mon rêve au CE2 mais après j’ai vite changé d’avis.
J’ai longtemps fait partie du groupe de servants de messe de ma paroisse. En terminale, alors que nous avions organisé une petite fête à l’occasion de la fête d’anniversaire de notre groupe paroissial, j’avais prévu avec deux autres filles du groupe un interlude musical. Nous avions chacune écrit les paroles de nos couplets respectifs et je dois dire que j’étais assez satisfaite de mes paroles: J’avais assez hâte de chanter. Nous avions pris notre prestation très au sérieux, on se retrouvait après les réunions de groupe pour répéter. Nous n’avions pas les voix les plus belles de la terre mais nous chantions quand même assez bien. Le jour de la fête arrive et l’heure de notre prestation également. C’est le grand moment, le moment de faire sortir la Whithey Houston qui sommeille en moi. Déjà je dois vous dire que je stressais tellement que je faisais trembler le micro, mon grand moment arrive. Je me mets à chanter timidement, puis je prends peu à peu confiance et à un moment trou noir, je ne me rappelle plus des paroles. Paniquée, je lance alors dans le micro « Oh my God j’ai oublié les paroles ». Silence dans la salle, puis quelques petits rire. Oui, j’ai effectivement dit à voix haute dans le micro « OH MY GOD J’AI OUBLIE LES PAROLES ».  Je regarde l’autre chanteuse, elle est tout aussi gênée que moi, mes mains tremblent j’ai une boule dans le ventre. Je vois ma mère qui est dans la salle faire une grimace. La musique continue de jouer mais plus personne ne chante, on se tient là comme deux poteaux et moi j’ai l’impression de porter toute la honte de la terre sur mon dos. Comprenant que notre prestation ne continuera pas, on fait signe au dj d’arrêter le son et on descend de scène, moi avec la tête basse prête à rentrer sous terre.

L’échange torride de regards

Acteurs principaux:
– Moi ( biensur)
– Le jolie garçon
– Mes jambes

Cette histoire remonte à deux ou trois ans. J’étais donc soit en master 1 soit en master 2. J’avais un devoir à rendre et je craignais la forclusion, du coup j’étais allée me réfugier près de la bibliothèque du campus, pour avoir un peu de paix et travailler rapidement. C’était un jolie jolie jour bien comme il faut, le soleil brillait et les oiseaux chantaient (lol ça c’est pour embellir un peu le récit sinon c’était un jour banal rien de spécial). J’étais donc en train de déployer mes derniers élans d’intelligence pour achever mon devoir lorsque je rencontrai le regard de quelqu’un: c’était un jolie garçon aux lèvres bien roses. C’était un garçon que je connaissais mais avec qui je ne parlais pas, il nous était déjà arrivé de se saluer quelques fois mais sans plus. Eh je vous vois déjà venir, je ne « crushais » absolument pas sur lui, n’allez pas vous imaginez des choses parce que j’ai dit qu’il était jolie et avait des lèvres roses lol. Donc nos regards se croisent et l’échange de regards dure, ce n’est pas un simple échange entre deux regards qui se sont croisés, non, c’est bien plus. Je maintiens le regard tout en me posant des questions: pourquoi me regarde t-il ainsi avec insistance? Suis-je donc si belle en ce jour au point où il est transpercé par ma beauté? L’échange dure encore un moment (il ne pouvait pas être éternel tout de même vue qu’il était en train de marche). Puis à un moment il murmure quelque chose d’inaudible. Je lui fais comprendre que je n’ai rien entendu et c’est là qu’il dit  » Tes jambes ». Je me suis rendue compte que j’avais les jambes entrouverte ( je portais une robe pas très longue) et donc qu’il pouvait voir entre mes jambes, à quel point, je ne sais pas mais il pouvait néanmoins voir, et il a vu. J’ai bafouillé quelque chose d’inaudible et il s’en est allé. Je ne vous dis pas combien j’ai eu honte, j’étais tellement gênée. Je ne sais pas ce qu’il a vu, mais je sais que je portais une serviette hygiénique.

 

Maintenant que j’y pense je pourrai vous raconter la fois où avec ma mère on était à un super-marché et qu’elle m’avait fait avoir honte à la caisse ou bien la fois où j’étais chez un ancien chéri et que ses parents… Bref! Vous ne devez pas tout savoir, ou peut-être pas aujourd’hui.

En espérant vous avoir arraché un sourire, passez une agréable soirée. Des bisous, Missjemenfoue.

Publicités

5 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tu m’as arraché un sourire certes mais bien plus : un fou rire !!! 😂 Non pas que je me moque de toi mais je me dis que je serai bien capable d’être à ta place et qu’il m’arrive la même chose donc pas de quoi avoir honte !! ^^ Moi ça m’arrive bien des trucs comme ça 😄

    J'aime

    1. Si jamais tu veux en faire d’autres ça sera avec plaisir que je lirais tout ça ❤

      J'aime

      1. missjemenfoue dit :

        D’accord c’est noté 🤗 en attendant sur le blog il y’a une rubrique appelée “les chroniques de Samantha M.” ce genre d’histoires lui arrive assez souvent 😄

        Aimé par 1 personne

      2. Hahahaha bah je lirai ça avec vif intérêt 😀

        J'aime

    2. missjemenfoue dit :

      C’est vrai que sur le moment ce sont des choses qui humilient horriblement mais après on en rit toujours ☺️
      Merci pour ta lecture

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s